AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 on dit tout à ses amis enfin presque ... feat Dylan

Aller en bas 
AuteurMessage
Riley J. Donovan

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 10/08/2009

My universe
My relationship:
Age du perso. : 20 ans

MessageSujet: on dit tout à ses amis enfin presque ... feat Dylan   Jeu 13 Aoû - 20:43


    Neuf heures du matin, et le réveil sonne pourtant je n'ai rien de spécial à faire, j'ai une journée de congé et j'en suis bien heureuse. Non pas que je n'aime pas mon métier ! Photographe a toujours été un rêve mais je l'ai vraiment réalisé à l'age de quinze ans lorsque mon frère m'avait offert cette appareil photo dont je me sert encore d'ailleurs. Depuis ce jour là je m'étais entraîner a photographier divers choses jusqu'au jour où ce photographe de renom avait trouvé mes clichés intéressant et m'avait aidé a me faire un nom dans le métier depuis je suis réputer comme photographe de talent en Angleterre et c'est très agréable. Pourtant il y avait toujours se problème des paparazzi je n'avais beau qu'être photographe ça n'empêchais pas certains d'envahir ma vie surtout lorsque je rendait visite à un certain acteur de talent.

    Bref ce matin je n’avais pourtant aucune raison de me levé a neuf heures mais allez savoir pourquoi j’avais eu la mauvaise idée de ne pas éteindre ce fichu réveil. Du coup je me retrouvais à me tortiller dans tout les sens dans ce lit avant de daigner me lever en ronchonnant. Il est clair qu’on a vu mieux pour commencer une bonne journée digne de ce nom ! Une fois sortit de mon lit je me dirigea vers la salle de bain ôta mes vêtements pour me glisser sous l’eau chaude de la douche et y est rester une bonne demi-heure.
    Puis tout c’était passé comme d’habitude, j’étais sorti de la douche m’étais habillé, maquiller et coiffer .Puis était sortit de mon appartement pour aller au starbuck du coin m’acheter un chocolat chaud puis a la boulangerie pour prendre un croissant.Tous ceci était une vieille habitude depuis l’âge de dix ans j’avais eu cette routine .Bien sûr au départ je ne faisais pas ça toute seule et restait avec mon frère mais aujourd’hui nous habitions séparément, enfin depuis peu et j’avais continué cette vieille routine seule, d’ailleurs il m’arrivais de croiser mon frère a ses moment là, comme quoi les vieilles habitudes on la vie dur !

    J’étais ensuite partis me balader dans les rues de Londres que j’avais tant de fois arpenter jusqu'à aujourd’hui, elle me rappelais tant de souvenir plus où moins joyeux d’ailleurs mais c’était toujours agréable de pensée a ses moments, où on a toujours tendance a se sentir libre comme l’air en croyant qu’on était invincible. Pour une raison qui m’échappait encore penser à ses moments me rendant souvent nostalgique alors que ma vie n’était pas la plus horrible qui soit. Enfin bref la matinée était finalement passé assez rapidement et avais été plus qu’agréable malgré un réveil désastreux.

    Je me dirigeais donc après avoir manger un morceau vers le Ritz Hotel où séjournais, Dylan , on se voyait de temps en temps pour parler de tout et de rien .C’était d’ailleurs grâce à un photoshoot qu’on c’était connu ,le courant était tout de suite passé et depuis nous étions amis . A peine arrivais-je au Ritz que je voyais déjà les paparazzi poster aux alentour, et pouvais clairement comprendre que quelqu’un de connu habitait ici. Je me fraya alors un chemin sous les flash de ces fouineurs avant de réussir a rentré dans l’hôtel. Je ne demanda même pas la chambre à l’accueil commençant a bien connaître l’endroit. J’arrivai donc a la chambre de mon ami et frappa et la porte s’ouvrit sur Dylan. Mon sourire s’afficha sur mon visage comme un automatisme, j’aimais bien passer quelques moment avec lui, on s’entendait vraiment bien et nous nous étions encore jamais pris la tête du moins pas vraiment. .

    Alors comment ça va ? Tu survis aux hordes de paparazzi ?

    Je lui fit un grand sourire avant qu’il me laisse gentiment entré dans cette chambre qu’on ne pouvait sérieusement que trouvé magnifique. Je posa mes affaires sur le petit canapé se trouvant dans la pièce avant de reporter toute mon attention vers l’acteur et musicien qu’était Dylan .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan M. Lancaster
    « YOU'LL NEVER DREAM ALONE »Dylan

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 10/08/2009

My universe
My relationship:
Age du perso. :

MessageSujet: Re: on dit tout à ses amis enfin presque ... feat Dylan   Ven 14 Aoû - 19:49




    Etre propulsé au rang de vedette n’était pas forcément joyeux tous les jours. Bien sur, la popularité apportait une certaine joie, excitation et bonheur. Beaucoup en rêve mais peu y accèdent. Quoi que maintenant tout est devenue si simple pour être propulsé devant les média. Il y avait les meurtres plus terribles les uns que les autres, les télés réalités et tous ce qui pourrait sortir de l’ordinaire. Les gens faisaient tout maintenant pour être reconnu, pour ‘passer à la télé’. Dylan trouvait ça bien stupide par bien des à cotés. Lui vivait dans ce monde et comptait y rester un moment. On pouvait devenir un bon acteur à condition de le vouloir suffisamment. Toutefois ça ne suffisait pas parfois, votre carrière ne décollait pas parce que vous ne passez pas les bons castings ou que vous ne retenez pas assez l’attention du staff. Dylan avait percé assez jeune. Son nom était désormais sur bien des lèvres. Les propositions de films se bousculaient et il devait faire des choix. Ainsi la lecture des scripts mais il essayait d’avoir une vie à coté. Ce qui était toujours très compliqué avec la presse.

    Tous les stratagèmes étaient bons les entourlouper. Dylan n’y avait pas aussi souvent recourt qu’on pouvait le croire. Dans les grandes villes, c’était généralement très lourd. A croire que les photographes dormaient sur le trottoir pour avoir le cliché le plus extraordinaire. Enfin, je reconnaissais que je n’avais pas autant de mal qu’aux Etats Unis. Là bas, c’était de l’hystérie totale. Même entourés de garde du corps, vous êtes obligés d’être sur vos gardes. Les fans sont complètement dément. A croire qu’ils veulent votre place. C’était aussi pour ça que j’aimais Londres. Ici, vous êtes respectés même si y’a toujours parfois des petits couac. Et puis l’Angleterre, c’était assez spécial. C’était comme s’il y avait une sorte de hiérarchie. On parle souvent de la froideur que représente l’Angleterre. Mais pour ma part, je dirais plutôt que c’est une forme de respect que l’on ne trouve plus dans beaucoup de pays.

    D’ailleurs, je remontais à ma chambre. Le Ritz tenait une suite à ma disposition dès que j’étais à Londres. Plus simple parce que je me retrouve à proximité de tout. Vous me direz que je pourrais très bien m’acheter une maison, villa dans un des quartiers les plus luxueux. Vous n’auriez pas totalement tort. Sauf que je considère ce genre d’investissement lorsqu’il s’agit de se poser vraiment. Et actuellement, ça n’est pas encore mon cas. Ma vie se poursuit à travers maintes suites à l’hôtel. Je ne m’en plains pas, j’aime ça. Encore une interview de passé. Décidément les journalistes n’en ont pas marre d’entendre toujours la même chose. ‘on vous a vu très proche de Ryann Donoghan, un petit mot là-dessus ?’, ‘A Las Vegas, vous avez été vu en sa compagnie et plutôt proche, un commentaire ?’, ‘vous vous rendez régulièrement dans un café et on vous voit discuter avec une serveuse, c’est votre petite amie ?’. A cette dernière question, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Si seulement, ils se doutaient rien que de la moitié de ce qu’est réellement ma vie. Leur suppositions sont tout simplement pathétique. C’était certains, maintenant j’allais entendre parler de Lyra comme était ma petite amie. Incroyable !

    Sortant de l’ascenseur, je sortis la clé magnétique et me dirigeait vers ma suite. M’enfonçant dans la chambre qui m’étais destiné, je pus apprécié le calme. Au moins lorsque vous êtes connus vous avez cette chance. On vous fout la paix autant que vous voulez. Du moins dans une certaine mesure. L’espace de quelques minutes, je réponds à un message de mon agent mais on frappe à ma porte. L’ouvrant, je ne cache pas mon sourire en voyant cette petit visage adorable. Pas n’importe qui cette fille. Un véritable amour. A croire que ce genre de fille n’existe que dans les films. Mais je vous jure, c’est un amour. Je la laisse alors pénétrer dans mon antre, refermant la porte derrière elle, après l’avoir embrassé sur la joue.

    « - Alors comment ça va ? Tu survis aux hordes de paparazzi ? »
    « - Tu ne crois pas si bien dire ! » lui souris je sincèrement. « A croire que je suis plus célèbre que la Reine et les Beatles réunit ! »

    C’était bien sur une image. Je n’aurais jamais leur popularité et je m’en moquais pas mal. Je ne vivais pas pour être célèbre mais juste pour faire partager ma passion pour le cinéma. Ça n’était pas drôle tous les jours mais ça n’avait rien non plus de terrible. En y songeant, c’est même bien plus cool et relaxant que le type qui va bosser 40 heures par semaine à l’usine pour gagner une misérable paye. Parfois la vie pouvait être injuste, je le savais mais c’était comme et je devais faire avec. Et dans mon cas, je devais me faire à l’inconvénient majeur du vedettariat : la presse et les paparazzi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
on dit tout à ses amis enfin presque ... feat Dylan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repas entre amis, enfin presque [Belle, Adam, Killian]
» J'avais des amis.. enfin.. euh... Je disais quoi déjà?
» DAKOTA › j'ai un prénom de fille, et j'assume ! enfin presque...
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Tatii La Sage ( Enfin presque... )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All You Need Is Love :: First steps in london :: Ritz Hotel-
Sauter vers: